C’est le moment ou jamais de faire un voeu !

Oui… Enfin, comme chaque année à la même époque…

Sauf, qu’on en fait plusieurs…

Eh, bien, qu’est-ce qu’on attend ?

Euh, un moment, s’il vous plaît !  C’est normal que nous le fassions et on va le faire, mais, vous y croyez, vous, aux « Bonne Année », « Bonne Santé », « du travail, plein d’argent, beaucoup d’amour », j’en passe et des meilleurs…

Non, mais vous êtes impossible Gipeurien ! 

Ben quoi, qu’est-ce que j’ai encore dit ?

Comme toujours ou presque…

Une connerie !

Nous sommes dans la notion du voeu, Gipeurien. Vous savez ce que cela implique ? Le voeu est une prière, une demande, un souhait, une attente, une espérance, un espoir, un désir, une protestation…

Oh, d’accord, d’accord, j’ai compris…

…une envie, un serment, une promesse, une annonce… Je n’oublie rien, Hon’Sépa ?

une volonté ou une résolution ou une ambition ou un desiderata ou une aspiration ou une convoitise ou un…

Ça va, je ne poserai plus ce genre de question…

Un engagement !

Ah oui, on l’avait oublié celui-là ! Tout ceci implique donc que le voeu se fasse aussi bien vis à vis des autres, mais aussi, de Dieu pour les croyants, de soi-même également, selon qu’il est souhait, prière, engagement… En l’occurrence, avec la notion du Jour de l’An et de l’Année Nouvelle, toutes ces appellations ou définitions du voeu, s’adressent à un groupe ou à une personne en particulier. Et, je dirai que selon le cas, les sentiments qui portent « les voeux » sont l’Amour, l’Amitié, l’Affection ou le Respect. Des valeurs humaines profondes. Et toute une tradition, qui comme toute tradition, est un liant. Le voeu est un mot porteur qui mériterait d’être redécouvert… 

Bonne Année, Hon’Sépa ! Bonne Année, Jefékoa !

Bonne Année, Gipeurien

Bonne Année à vous deux, mes amis. Et une Belle Année à vous, chers internautes ! Santé, Bonheur, Réussite.

Et Sourire !

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre