Que se passe-t-il, Jefékoa ? Vous en avez après les chinois ?

Où les japonais avec Carlos Ghosn, empêtré dans ses ennuis judiciaires ?

Non, non, plus concrètement, je regarde l’évolution prise par la journée du 17 novembre, qui se transforme en un jour sans fin. Ces gilets jaunes commencent à m’inquiéter, parce que le mouvement est totalement inorganisé, à m’interroger parce qu’ils nous foutent la pagaille un peu partout et que l’économie va encore trinquer et à me gêner comme ils gênent l’ensemble des français, qui un peu masochistes, paraît-il les soutiennent…

Oui, mais, on peut les…

Sans compter qu’ils vont servir de boîte à idées pour de futures actions, hors de tout principe démocratique qui déboucheront, si l’on n’y prend garde, sur des actes aussi incongrus qu’irréfléchis, qui vont amener une immense pagaille voire beaucoup plus ! Et c’est là où je trouve que leur petit jeu peut très bien se transformer, sans prévenir, en un Risque Majeur au profil atypique.

D’accord. Simplement, on peut tout de même faire confiance à la plupart qui n’ont rien de casse-cou ou de casse-Société…

Je veux bien, toutefois, ceux qui restent, ce sont les durs, ceux qui se battent – ce que je veux bien comprendre – mais ne savent plus pourquoi, qui veulent semer la zizanie, espérant faire plier le gouvernement, ce qui me semble mal parti…

Il est certain que bon nombre rêve d’un mai 68 bis, alors que nous sommes loin de la problématique de l’époque. Comme d’autres voudraient faire tomber le mur des différences, galvanisés par l’historique chute du mur de Berlin, symbole de la disparition du régime soviétique. Il faut tout de même comprendre que beaucoup de nos compatriotes, sont dans une souffrance au quotidien, qui est lourde à porter et qu’ils s’accrochent à la première branche venue, même si elle n’a rien de solide. En tout cas, pour le moment.

Et puis, en moins d’une semaine, vous avez tout de même eu deux morts et des centaines de blessés ! Ne me dîtes pas que c’est comme ça qu’on va résoudre la crainte et l’appel de ses gens… 

On va être assez vite fixés : si personne ne vient à leur secours…

Vous voulez dire au secours des gilets jaunes ?

Oui.

On va se rendre compte que sans syndicats, sans systèmes organisés, le mouvement sera appelé à s’éteindre ou prendra une dimension autre, plus en phase avec une discussion possible entre gens sensés. Pas besoin d’être fin observateur, pour voir que d’ores et déjà, de nombreux commerçants, les TPE, les transporteurs, entre autres, ne voient pas toute cette émanation d’anarchie, d’un oeil favorable. Et tant qu’il n’y aura pas une tête, je vois mal l’action perdurer ! Il va bien falloir finir par parler…

Donc, selon vous, pas encore de Risque Majeur atypique…

Selon moi. Cela étant, restons vigilants…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre