Vingt ans après…

Les trois mousquetaires ?

Non, les deux tempêtes…

Souvenez-vous de ces journées, des 26 et 27 décembre 1999. Lothar, il s’appelait. À l’époque, on a parlé d’un ouragan, avec ses vents plus que violents, des pointes à plus de 200 km/h, la pluie tombant en lignes, parallèles au sol. Ou presque. En voiture, je me souviens, ça tanguait. Sur l’autoroute, au fur et à mesure de notre avancée, lente, délicate, entre les coups […]