Encore et encore…

Et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

C’est triste, mais l’Europe du terroriste fonctionne… France, Belgique, Allemagne, Suède, etc. Sans oublier la Grande-Bretagne. Le Brexit vaut pour les protocoles européens, pas forcément pour ceux imaginés ailleurs !  

D’une certaine façon, en l’occurrence, les anglais sont attaqués, sans doute moins pour leur appartenance encore de fait, à l’Europe, que pour leur appartenance à la coalition internationale contre Daesh. Et pour leur appartenance également à leur passé de croisés – rappelez-vous, la troisième croisade, menée par Richard Coeur de Lion – tout comme nous, français, qui sommes considérés comme des mécréants (ou croisés, comme vous voulez) par les sinistres chefs de l’état islamiste ! En tout cas, il est sûr que, occidentaux, nous payons très cher, notre participation à la coalition…

Amalgame, quand tu nous tiens !

Mais pourquoi Manchester, Londres, ont-elles été visées en si peu de temps ?

La Grande-Bretagne a connu 8 attentats ou tentative (échec à Glasgow) sur l’ensemble de son territoire, qui ont fait au total 92 morts, entre 2005 et aujourd’hui. Le pourquoi, nous venons de le voir. Reste qu’en ce qui concerne celui d’hier, vous ajoutez les prochaines élections. Les terroristes veulent à chaque fois, déstabiliser les Démocraties occidentales. Les élections en sont le symbole premier. Et puis, plus il y a de monde, plus ils savent ce qu’ils peuvent réussir à faire comme dégâts. Cela étant, nous voyons que, de plus en plus, Daesh maîtrise de moins en moins les actions revendiquées. Malheureusement, les candidats à l’attentat low-cost prennent le dessus et l’on voit bien que les modes opératoires sont copiés les uns après les autres. Le recours aux camions et voitures fous, l’emploi d’armes blanches tranchent sur le reste. Simples à gérer, peu chers, ce sont des outils à l’accès pratique. Et puis, on peut se poser la question de savoir si, avec de telles méthodes, le condamné à mort avec sa ceinture explosive, n’est pas satisfait de se dire qu’il pourra peut-être s’en sortir…

Vous faites bien de préciser « peut-être » !

Veulent-ils vraiment mourir ?

Justement, je ne suis pas convaincu. Voyez Salah Abdeslam… Il a reculé. D’autres ont reculé devant la mort certaine, comme d’autres l’ont fait devant l’acte lui-même…

Qu’ils reculent… Que Londres, Paris et les autres vivent. En Europe ou à côté, mais qu’elles vivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires