C’est quoi, ce chiffre ?

Du 1er juin au 5 juillet derniers, il y a eu 552 noyades, dont 121 mortelles.

Il faut sensibiliser les gens… c’est impensable un truc pareil !

Plutôt, oui… Mais, ils sortent d’où, ces chiffres ?

Ce sont les premiers résultats de l’enquête dite « Noyades », menée par Santé Publique France, qui est agence nationale. Santé publique France a pour mission de protéger efficacement la santé des populations, ses références et son expertise faisant foi. L’agence dépend du Ministère de la Santé. Alors, ce qu’il faut savoir, c’est que, sur une période identique en 2015, la dernière enquête Noyades a donner des chiffres inférieurs en nombre de noyades constatées, mais nettement supérieurs en nombre de décès : 332 et 147.

Non, mais il y a un problème de prévention énorme, là !

Il y a sans doute un problème de prévention et il y a, à n’en pas douter, un non respect des règles de base et des règlements de la part de nos concitoyens, en matière de baignades. Que ce soit en mer, lac, rivière ou piscine, les précautions initiales sont loin d’être totalement respectées. Vous avez, en particulier, deux exemples flagrants, avec la surveillance très insuffisante des enfants et, à l’autre bout de la chaîne, ce que j’appellerai, le manque de lucidité des anciens. Les premiers pouvant très vite ne plus avoir pied…

J’ai lu qu’un enfant pouvait très bien se noyer, dans 20 cm d’eau…

C’est absolument vrai ! Quant aux seconds, ils peuvent tendre à surestimer leurs capacités à bien nager. Donc, ce sont là, deux soucis majeurs qui reviennent assez souvent.

Peut-être faut-il insister sur ces points ?

Eh bien, on sait que, pour les enfants, le mieux est de rester avec eux, qu’au moins un adulte soit en mesure d’intervenir rapidement et efficacement. Pour les personnes âgées, la priorité réside dans le fait de bien se connaître au niveau physique, de savoir mesurer ses possibilités et de les mettre en concordance avec l’effort à fournir. C’est aussi de ne pas engager un exercice quelconque, sans avoir prévenu une personne, de ce que l’on voulait faire ou, encore mieux, le faire en présence de quelqu’un. Ensuite, prendre le temps de rentrer dans l’eau pour harmoniser au maximum, température du corps, température de l’eau. Surtout après un long bain de soleil ! Enfin, même si c’est le B.a.- ba, ne pas faire un repas trop copieux, ne pas boire d’alcool, se sentir bien en forme, avant toute incursion aquatique…

Bien. Ce que je traduirai par : intelligence, ressenti, humilité…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires