Combien de générations vont avoir à supporter, quand ce n’est pas à faire face, à ces gens de Daesh ? Ces pseudo-musulmans, en réalité, fous de Dieu, qui n’ont rien à voir avec l’Islam ?

Le problème est, qu’ils constituent une armée, celle que l’on appelle de plus en plus couramment, l’armée de l’ombre. C’est d’ailleurs pourquoi je dis qu’ils la constituent mais, ne la forment pas…

La nuance ?

C’est qu’ils sont éparpillés un peu partout à travers le monde, individus parmi d’autres, hormis ceux qui demeurent sous la surveillance kurde…

Reste à savoir pour combien de temps…

Il est vrai que l’on peut s’inquiéter, malgré les assurances données, aussi bien par les forces kurdes naturellement, que par leurs ennemis turcs, par les irakiens et jusqu’aux syriens, qui nous assurent tous, que les prisonniers actuels, ne vont pas s’évader.

Mais, je ne comprends pas trop cette notion d’armée de l’ombre. Alors, oui, bien sûr, j’imagine qu’elle regroupe ces personnages énigmatiques qui ont rallié la cause daeshienne…

Oh, expression à retenir ! Oui, c’est ça. C’est cette pluralité de personnes qui, individuellement, constitue un singulier, donc est seule et est particulière, puisque « singulier » est à prendre dans son double sens : unique et, je dirais, hors de toute logique saine et sérieuse…

Original, quoi !

Si vous voulez. On l’a vu il y a peu, chaque individu est isolé, en tout cas, dans sa pensée, sa doctrine, son cheminement. On le constate en voyant que, la plupart du temps, les proches ignorent totalement ce qu’il ou elle, pense ou fait. Par contre, si, un jour ou un autre, ils étaient appelés par l’organisation…

Plutôt de façon codée ?

Je ne sais pas, mais ce ou ces jours là, nous verrions du monde sortir de l’ombre pour rejoindre…

La lumière !

Si vous estimez Daesh, lumineux, je vous laisse juge. Non, j’aurais plutôt tendance à dire, rejoindre les rangs dans le désert syrien, en Libye ou ailleurs, tout simplement. Ce qui est à retenir, c’est que groupés ou isolés, les individus de Daesh ont parfaitement relayé, non seulement les têtes pensantes du mouvement, issues d’Al-Quaïda, mais, dés 2017, ont su appliquer les ordres de Abou Bakr al-Baghdadi, en se dispersant, en portant la « bonne parole », celle qui amène de nouvelles recrues, potentielles ou immédiatement opérationnelles, par le passage à l’acte. C’est là, l’objet de cette armée de l’ombre.

Sombre armée !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires