Rien.

Vous dîtes quoi, là, qu’on ne risque rien ?

Non, au contraire, qu’on risque gros. D’un autre côté, quoi faire ?

D’accord, j’ai compris. Dans votre logique, on ne s’en sort pas ou mal. Désolé, mais vous devriez changer. Vous êtes totalement négatif ! Sincèrement, je pense qu’à partir d’un rien, on peut faire beaucoup… Au moins, se donner une chance…

Essayez avec trois fois rien, ça vous fera trois chances, comme aux jeux de grattage !

Psssss ! Par exemple, si j’habite dans une zone inondable, eh bien, je m’inscris à la piscine…

… pour améliorer votre brasse coulée ?

Vous ne croyez pas si bien dire, sauf que, pour moi, la brasse simple, ce sera bien ! Toutefois, j’y ajouterai, encore plus efficace, plus pointu, je pense, l’apprentissage de l’apnée. Avec la trouille, un courant conséquent peut-être, des objets en vadrouille, l’opacité… pouvoir tenir quelques minutes de plus, j’y vois l’espoir d’un temps suffisant… D’où, une fréquentation régulière en piscine, avec moniteur.

Heu… je ne voudrais pas vous vexer, mais vous êtes grave vous ! Dites-moi, vous ne feriez pas partie de la tribu des Hon’sépa de leurs cousins les Gipeurien ?

Oui, c’est ça ! C’est ça, vous êtes un Gipeurien. Bravo, avec des gens comme vous, on meurt…

Franchement, qu’est-ce que vous voulez que je fasse ?

Réfléchissez. Le Risque Majeur est partout présent… Oui, plus ou moins, on est d’accord. Naturel, technologique, accidentel ou volontaire, à partir du moment où il devient événement…

Vous suivez ? Non-événement / événement… Attendez, vous avez lu l’Édito ? Sur le site… www.risquemajeur.com ! On y est, là… !!! Tenez, regardez les gens en train de lire le Blog… Franchement, c’est sympa !

Chers internautes, bonjour. J’espère qu’on va vous voir souvent !!!

Oui, eh bien, à propos de “souvent”, vous, vous feriez bien de plonger, souvent, dedans…

… en apnée ?

Je disais : à partir du moment où il devient événement, le Risque Majeur peut exploser, jaillir, envahir, détruire, donc…

tuer.

Malheureusement. En l’occurrence, je parlais d’inondation, donc il…

… envahit.

Au lieu de me couper la parole, voyez plutôt quoi faire pour affronter ce fichu Risque !

Heu…Oui. Simplement, donnez-moi…

Un conseil : en matière de Risque Majeur, prenez la prévention au sérieux. Peu importe la forme du Risque…

Vous avez vu l’évolution des épisodes naturels, ces dernières années ? Les attentats, je ne vais pas épiloguer. Les inquiétudes de certains, sur tel ou tel de nos sites technologiques : fondées ou infondées ? Mieux vaut réfléchir et passer la vitesse supérieure.

Et en faisant quoi ?

D’abord, s’assumer. Ne pas tout attendre des autres. Vous êtes en approche ou en contact sur un Risque ? Décortiquez-le. Vous voulez vous confronter à lui ? Décidez des moyens. Vous voulez voir les autres se responsabiliser ? Incitez-les à se lancer.

Même si rien n’indique que quoique ce soit puisse se produire, préparez-vous. L’instant venu, si instant il doit y avoir, vos réflexes se mettront en place, ce que vous aurez appris ou travaillé, se présentera à vous, au psychique et au physique.

Ce jour-là, vous vous remercierez de vous être préparé.

Les experts, les spécialistes, plus globalement, les personnes en responsabilité au Risque, se donnent à leur tâche, de jour, de nuit, au service de l’individu. Chacun d’entre eux, se consacre à sa mission, connaît la vérité sur son Risque. En parlera-t-il ? Pas sûr. Et s’il le fait, il saura toujours jusqu’où ne pas aller. C’est la frontière du technique et de l’humain.

Celle du dire, sans dire, tout en disant !

C’est votre traduction, nous en reparlerons. En tout cas, préparez-vous. Toutes et tous, nous avons un rôle à tenir. Aucun de nous, ne doit se sentir spectateur. Nous aurons toujours une conviction à affirmer, un mot à dire, un geste à faire…

… nous aurons à écouter, aussi.

Oh, que oui ! Alors, écoutez, cherchez, inventez, réalisez ! Prenez votre part dans la lutte contre le Risque Majeur. Bon, vous vous bougez ?

Heu… d’accord… Je fais quoi ?

Simple : avancez sur le site. Et, contrairement au Risque, laissez-vous surprendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires