Comique ? Économique ?

Non, il n’y a rien là, de comique. Soyons justes et je salue le succès. Quant à l’économique, il est beaucoup trop tôt, pour en dire +.

Quoiqu’il en soit, les écologistes ont remporté une victoire… Ce sont les stars de ces Municipales…

Maintenant, on va voir ce qu’ils vont en faire…

Écoutez, ce qui me plait assez, cette fois-ci, c’est qu’il semble qu’il y ait différents profils d’écolos et, non plus les seuls EELV, enfermés dans leur conviction et leur discours…

Au fait, ça veut dire quoi EELV ?

C’est vrai que, jusqu’à ce qu’il se retrouvent aujourd’hui, propulsés au premier plan, on ne se souvenait pas trop d’Europe Écologie-Les Verts. Ils ont grandi d’un seul coup et là, ils sont au pied du mur.

Ce qui m’agace avec eux, c’est que chez certains, il y a déjà une part d’arrogance, comme s’ils avaient remporté la reine des élections, la Présidentielle.

D’ailleurs, ils s’y voient déjà, pour la prochaine…

Ils sont devenus grands, au point qu’ils oublient que des grands, il y en a déjà dans la basse cour ! Ou la haute cour. Mais, en même temps, d’autres parmi eux ont grandi et, dans le bon sens. Ils sont posés, pas du tout excités par ce qui leur arrive, respectueux de leurs adversaires et, surtout, ils sont à leur place : ils vous parlent écologie, environnement, développement durable, avant d’évoquer plus largement le contexte, pendant que leurs petits camarades de jeux, commencent ou continuent à s’engluer dans le social, l’ouvrier face au patron, les grèves, le mécontentement, les manifs, avant d’évoquer ce qui devrait être le coeur de leur réflexion, à savoir l’évolution de leur positionnement sur les questions environnementales…

C’est vrai qu’en terme d’évolution, on a nettement l’impression qu’ils ont à peine bougé, depuis Dumont et son verre d’eau, dans les années 60/70. Un truc que je n’ai jamais compris : en quoi, l’écologie doit-elle être obligatoirement de gauche ? Et, d’ailleurs, sans le rassemblement à gauche, la plupart du temps, ils n’auraient pas fait les scores relevés !

La réponse est simple : la gauche s’est accaparée un mouvement et, depuis une cinquantaine d’années, ils sont collés, parfois malgré eux…

Oui, mais tout le monde sait que la gauche c’est comme le coucou, qui va s’installer dans le nid des autres…

Houlà, vous allez vous faire des copains, vous…

Il n’empêche que, vous parlez écologie, vous êtes immédiatement classé, alors qu’elle devrait appartenir à tout le monde…

Eh bien, justement, certains nouveaux élus, semblent, je dis bien « semblent », prendre cette voie. Et c’est à souhaiter, parce que s’il y a un problème qui devrait  dès à présent et à l’avenir, viser le consensus, c’est bien ce thème…

On va voir s’ils vont devenir fins politiques et s’ils vont mériter la confiance qui leur a été donnée, le 28 juin 2020 !

Date historique, au moins pour eux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires