Non, mais, vous avez vu la tête de nos sites maritimes en Méditérranée… Non, mais, vous vous rendez compte… La posidonie…

Oui, c’est vrai que dans le paysage, sur terre, il y a mieux…

Oui, mais en mer…

Encore un coup des écolos !

Un coup des écolos, pas que bête. C’est vrai qu’ils nous fatiguent avec leurs histoires, sauf que, depuis quelques temps, ils ont sérieusement raison sur pas mal de sujets…

Bon, d’accord, depuis René Dumont dans les années 70, ils ont bien progressé. Simplement, parfois, ils en font un peu beaucoup, je trouve !

En tout cas, une fois de plus, avec la posidonie, deux clans s’affrontent…

Comme toujours…

D’un côté, l’écolo et ses vérités, justes et souvent pénibles à entendre et, de l’autre, le politico-économico-touristico responsable, qui pense à ses offres et lieux de détente pour les vacanciers. L’un préservant la nature, l’autre, ses intérêts…

Sauf que, les intérêts du second seront de plus en plus appelés à servir ceux du premier.

J’ai pas tout compris…

Le second fait entrer des finances dans la caisse par le succès de ses initiatives auprès des touristes et, comme le bon sens l’emporte globalement maintenant, il investit, pour aller dans le sens du premier…

Contraint et forcé, généralement et à plus ou moins long terme…

En tout cas, on voit les résultats, d’ores et déjà ! Et la posidonie, en est un exemple… Souvenez-vous, quelques années en arrière, tout le monde râlait après ce qu’on considérait comme des algues, couleur marron sale, qui dénaturaient le paysage…

Mais, oui, j’ai appris que c’en était pas ?

Ben non, c’est une plante avec des feuilles, une tige et des racines. Rassemblées, elles constituent un herbier. Sous-marin, l’herbier de posidonie est un écosystème. Donc un lieu de rassemblement d’êtres vivants qui sont là, dans, pour, avec ce milieu. Et pour l’Homme, il est capital, puisqu’il séquestre le carbone, produit de l’oxygène. Il fixe les sédiments, agit sur la qualité de l’eau, freine la houle, influe les courants. Et, à l’automne lors des tempêtes, des agglomérats de feuilles et de racines viennent se former sur les rochers, les plages, les protégeant de l’érosion. Alors, d’accord, c’est assez moche, mais c’est efficace. Il ne faut pas les ramasser au grand dam de nombreux maires du littoral. C’est une véritable forêt ancrée sur les fonds marins. Un atout dans la défense contre le réchauffement climatique…

Et elle a résisté à tout, depuis les dinosaures…

Longue vie aux herbiers de posidonie !!!

Dites-moi Jefékoa, il s’arrange pas le camarade Gipeurien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires