Et si on laissait les « ceux qui savent » du Covid pour s’intéresser aux « ceux qui bavent » autour du racisme ?

Vaste problème, à prendre avec des pincettes…

Je souhaiterais l’aborder à contre sens… Depuis quelques jours, on a le droit à un amalgame détonnant sur les polices américaine et française, l’une confrontée à ses démons, avec la mort de George Floyd et l’autre prise à partie, avec la mort d’Amada Traoré…

Heu, pardon, mais, c’est la Gendarmerie qui est impliquée et non, la Police…

Je vais y venir. Deux affaires, l’une claire et, vite élucidée et l’autre qui connait – au moins – deux versions différentes, parce que la première, vue du côté de la famille et, la seconde arrêtée à partir des conclusions des enquêteurs. Dossier fermé, puis réouvert, nous n’en sommes pas encore à la phase d’expression de la vérité, contrairement à ce que disent les soutiens de ce jeune garçon. Mais, l’amalgame vient surtout du fait que de deux affaires individuelles on est arrivé à une dénonciation du racisme dans sa globalité, que cette explosion est, maintenant, planétaire et que, derrière ce gigantesque rassemblement, ce qui, en réalité, est mis en exergue, c’est la question des violences policières. Au sens large…

En France comme ailleurs…

Sauf que là, pour rester en France, ça dérape. Le droit de dire, tourne au procès à charge de l’institution policière – dans son sens le plus large ! – et non au droit de mettre le doigt sur des faits établis et ne concernant qu’un certain nombre de personnels.

L’amalgame continue de faire son oeuvre et, la démarche devient une autre forme de racisme : le racisme contre uniquement la Police…

Alors que, ce sont bien des gendarmes qui sont mis en cause…

Et, à mes yeux, c’est tout aussi lamentable que le racisme anti noir, puisque c’est de lui dont il s’agit…

Il n’y a pas que lui…

Je vous coupe, mais vous avez vu cette sortie d’un acteur d’une série tv, menée contre les forces de l’ordre. Hallucinant. Tenez deux, extraits :  » tout ces portes flingues frustrés de ne pas avoir d’autres loisirs que de brimer les libertés de leurs concitoyens par leur job de chiennes de gardes de l’état, aux personnalités effacés et aux cerveaux troués d’où coule toute la pisse qui leur sert de matière grise, la connerie, la haine et ces comportements de milices d’en temps. » ou encore « Alors que cela ne tienne si vous vous voulez casser du noir c’est sans vergogne que je viendrais couper du bleu ».

Notre langue française est riche avec ce monsieur et, il en connait bien l’orthographe !!!

C’est, surtout triste et malheureux, car nous sommes face à l’exemple type de ce qu’il ne faut pas faire, à savoir répondre au racisme de quelques-uns, en cherchant à attiser la haine, auprès d’un plus grand nombre. Bryan Trésor (Plus belle la vie) : en dix ans, il a bien changé (PHOTO)

Alors, j’ai lu que certains trouvaient ses propos admirables, voire émouvants. En fait, je ne vois là, qu’une face cachée de racisme.

Méfions-nous des tentatives de divisions de la Société. Le Risque, là comme sur nombre de nos autres sujets, est Majeur.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires