« Dieu est le plus grand ! ». Oui.

Cette affirmation, exposée régulièrement, courageusement par les uns, lancée comme un affront lavé, mais de façon dévoyée par d’autres, est-elle, aux yeux de tous les croyants – et au-delà – infondée ? Certainement pas. Pourquoi est-elle l’apanage de certains qui se la sont octroyée, en la reprenant comme cri de guerre ou de victoire ?

Cette permanence, cette persistance, à dire que « Dieu est le plus grand » sont-elles, ne serait-ce que remises en cause par une quelconque de nos religions monothéistes ? Qui, des chrétiens, des juifs, des musulmans conteste ce constat ?

Quelle opposition entre ces mots d’Amour, de Paix, d’Universalité et le sens qui leur est réservé par certains, sens de haine, de mort, de malheur ! Comment le nom même de Dieu, peut-il engendrer, tout à la fois, autant de gloire et autant de misérabilisme ? L’homme – pour peu qu’il croie – aura fait de son créateur un enjeu opposé, selon qu’il le loue ou s’est sert d’étendard. Le monde des croyants, croit en Dieu et existe par Lui. Daesh se sert de Dieu pour exister, comme Al -Qaida l’a fait et le fait encore.

Le fanatisme se drape dans une pseudo religion, faisant croire qu’elle est l’Islam vrai. L’Islam ce n’est pas cela. Chacun le sait et pourtant, le comportement de quelques uns joue sur le doute. Le Coran peut être lu de diverses façons. Aux musulmans de France de montrer la réalité de leur Religion. Prendre des positions claires, les faire connaître, s’y tenir contre vents et marées.

Le Père Hamel, un prêtre en mission, comme tous les autres, est mort, alors qu’il célébrait l’Office. Catholique. Ses tueurs ont voulu faire parler d’eux au moment où débutaient les Journées Mondiales de la Jeunesse. Petit calcul. Au fil du temps, l’effet sera celui d’avoir montrer que l’Église vit, malgré eux. Comme la France, l’Allemagne, la Belgique, comme bien d’autres Nations, Elle existera. Alors qu’eux sont déjà morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires