Joyeux Noël, Jefékoa ! Un très Bon Noël, Gipeurien…

Merci, à vous aussi, Hon’Sépa…

Ouais… Ben, je vous le souhaite aussi, mais allez dire ça aux dernières victimes de risques majeurs de ces derniers jours. Oui Môsieur, rien que ces derniers jours : Berlin et son camion fou, La Roche sur Yon et son carambolage, sans compter la Syrie qui continue, Daesh qui se fait miner sur place, mais exporte sa mort, un peu partout dans le monde… Et vous avez le coeur à dire « Joyeux Noël ! ». Ah, vous êtes gonflé… 

Attendez, Gipeurien. Si vous me permettez… Peut-être pourriez-vous faire la part des choses… Ce que vous évoquez est, malheureusement, inscrit dans les gênes mêmes de la nature et, qui plus est, de la nature humaine. Vous ne pouvez pas éliminer d’un trait, ceux qui s’inscrivent dans ce que l’on peut appeler la bêtise humaine. Je passe sur les fous de Dieu, manipulés, tristes personnages qui n’ont aucune limite dans l’horreur qu’ils peuvent dispenser.  Mais les fous de la route, ceux qui, sans réfléchir, foncent dans le brouillard, se croyant bien à l’abri dans leur véhicule, s’enfoncent dans l’invisibilité, persuadés de leur puissance à un volant qui les rassure… imbéciles malheureux… que faut-il en penser, que faut-il dire ? A un moment on se sent impuissant devant tant d’inconscience… L’inconscience face au Risque, malgré les appels réitérés à la prudence. Et ceci m’amène à une réflexion : pourquoi, ces fous de la route, ne sont-ils pas considérés par la Justice comme des assassins ? A quel titre considère-t-on qu’il est moins grave de tuer au volant que de tuer sous une autre forme ?

Vaste question, Jefékoa. Aux politiques de s’impliquer, d’abord…

Oui, ce serait le bon choix.

Bon choix, Madame, bon choix, Mademoiselle, bon choix Monsieur… 

Hommage aux humoristes !

Vous ne mettez pas le Père Noël dedans, j’espère…

Arrêtez, Gipeurien. Pensez aux enfants… pensez aux autres… Arrêtez de le considérer comme une ordure. Ce qu’il n’est pas. Il a un rôle. Il le tient chaque année, avec justesse. Façon comme une autre d’apporter bien du bonheur à beaucoup. Vraiment…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires