Quand je repense à ce Christian ! Avec son petit air supérieur qui voulait la jouer tout en humilité. Et, Reichmann, roulé dans la farine, la production et son tapis rouge… Je me dis que la Télé n’a vraiment pas de leçons à donner aux réseaux sociaux, montrés du doigt, dénoncés – à juste titre, le plus souvent – pour leur manque de contrôle par rapport aux b.a.-ba des valeurs humaines !

Vous êtes injuste, Jefékoa… Comment voulez-vous que la production puisse réellement savoir ce qu’il se passe, dans l’arrière-cour de chacun des candidats ?

Je vous rappelle simplement qu’au début des années 2000, je crois, Patrice Laffont n’a plus voulu de ce bonhomme, dans l’émission phare qu’il animait à l’époque, des Chiffres et des Lettres. Il avait été blacklisté. Le boulot avait été fait. Pourquoi pas en 2016 ?

Soit un manque de professionnalisme, avec un laisser-faire qui prend de plus en plus d’ampleur, à notre époque, soit par un excès de présomption d’innocence…

Soit au travers d’une guerre des chaînes. On s’ignore : on ne prévient pas l’autre, on ne se renseigne pas auprès de l’autre…

Je veux bien, mais il avait été condamné, non ?

Allons-y sur des oeufs. Comprenez bien : ce que l’on souhaite seulement exprimer aujourd’hui, c’est une forme de mise en garde. Je dirais qu’à partir d’une affaire liée à un personnage relativement connu, nous nous devons, ici, d’attirer l’attention des gens, pour rappeler une énième fois, que certaines situations n’arrivent pas qu’aux autres. Un fait mis en avant, touchant une célébrité se servant de  son aura, de l’image de confiance qu’elle dégage grâce au petit écran, pour élargir son rayon d’action de prédateur, si nous en avons les moyens, il faut vite la stopper et dénoncer son attitude. Cette personne devient représentative de profils, nombreux dans notre Société, qui peuvent s’émanciper en la voyant et, qui sont donc à éliminer – je ne dis pas physiquement, entendons-nous bien – de l’espace de vie de nos enfants, de celui de parents par trop incrédules ou d’éducateurs insuffisamment vigilants…

C’est vrai que la tendance au voyeurisme peut parfois amener à baisser la garde. Dans d’autres domaines, la télé-réalité par exemple, n’est pas loin de flirter, si je peux m’exprimer ainsi, avec le libertin, version XXL…

Oui. Et la bêtise, en premier lieu !

À chacun son point de vue, nous ne sommes pas là pour juger, mais pour appeler responsables et utilisateurs à faire très attention. Surtout, s’ils sont en charge de bambins.

Pour tout, partout ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires