Et ça continue, encore et encore…

Quoi donc ?

Les orages, bien sûr ! Des semaines d’éclairs, de vrombissements, de foudre, d’inondations… et tous ces gens désemparés. Mais que se passe-t-il ?

En tout cas il semble que l’épisode…

Comme vous y allez : « l’épisode »… le feuilleton, la série, oui !

C’est vrai, mais un point semble être avéré, c’est que nous ne serions pas dans un phénomène lié au réchauffement climatique, mais plutôt face à un blocage météo dû à un anti-cyclone coincé sur la Scandinavie, qui empêche les nuages pluvieux de s’évacuer vers l’est, nord-est. L’envers exact de ce qu’il se passe habituellement. Ordinairement, en cette saison, les anticyclones se succèdent sur le Sud, quand dépressions et instabilité se régalent au nord de l’Europe. Or, là, l’air chaud venu de Méditerranée vient se heurter aux dépressions « froides » venues de l’Atlantique…

Donc, « boum ! », gros orages…

On peut le dire de cette façon !

Ce qui veut dire que, tant que nous n’aurons pas de changement sur la Scandinavie, nous restons dans cette situation digne d’un mois d’août…

Exact. Aussi, peut-être doit-on rappeler ce qu’il vaut mieux faire ou ne pas faire avec les orages. Quelque chose comme 183 000 impacts de foudre en mai font réfléchir…

C’est énorme…

Alors, admettons… je suis dehors ?

Il y a une constante à retenir : si possible, éviter de se positionner près d’un point qui serait automatiquement conducteur d’électricité. Ensuite, même comportement, devant toute structure métallique comme un lampadaire, un poteau, etc. Ceci, pour des dispositions générales. Maintenant, sur son attitude, en propre : si vous êtes en pleine nature, vous vous plaquez au sol, jambes repliées sur vous…

En boule, quoi !

Plutôt, oui. Si vous avez un imper, un ciré, un coupe-vent, recouvrez-vous totalement avec. Si vous vous promenez avec une bâche, genre 3 m x 5, c’est parfait…

Pas de problème, j’en ai toujours une avec moi…

Une toile de parachute, pendant que vous y êtes !

Non, mais vous m’aurez compris : tout ce qui est susceptible de vous isoler. Si vous êtes en bord de mer, en piscine, au bord d’un lac ou rivière et que vous soyez en train de nager, sortez vite de l’eau. Ensuite, si vous êtes en groupe, conservez une distance minimum de 3 m, entre vous. Seul ou à plusieurs, pas de refuge sous un arbre, un parapluie, contre un mur ou une paroi. Attention si vous tenez un objet métallique à la main, jamais plus haut que la tête ! Plutôt le lâcher. Et, surtout, ne téléphonez pas avec votre mobile… L’idéal, repérer un bâtiment équipé d’un paratonnerre et y aller !

Mais, on pourrait peut-être aussi creuser un abri, ce serait une bo…

J’allais y venir…

Sérieux ?

Pas vraiment. Par contre, quand vous êtes à l’intérieur, tout comme d’autres risques, le point essentiel est de vous calfeutrer, pour annihiler tout problème lié au réseau électrique. En amont, si vous pouvez avoir des prises dites « parafoudre », n’hésitez pas. En tout cas, vous débranchez tout ce qui est informatique, électronique, antenne TV, appareils électriques, téléphone fixe. Vous fermez les fenêtres. Surtout pas de courants d’air dans la maison… 

La foudre !

Oui. Quant à l’attitude : ne pas rester derrière une fenêtre ou une porte qui donne sur l’extérieur. N’ayez aucun contact avec l’eau (robinet, douche). Couper le compteur électrique, seul, ne sert à rien, il faut le savoir…

Et n’oublions pas… la voiture !

Absolument.

Car, contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle ne fait pas toujours office de cage de Faraday !

Ce qui veut dire que…

… la cage de Faraday, du nom de son inventeur, est une enceinte étanche aux champs électriques. Or, la voiture l’est, à condition toutefois, qu’elle ne soit pas décapotable ou que son toit ne soit pas d’un autre composant que le métal. Cela étant, comme vous êtes quelqu’un de prudent, mon cher Jefékoa, en cas d’orage violent, je sais que vous vous arrêterez de rouler dès que possible et que, si votre voiture est équipée d’une antenne radio, vous vous empresserez de l’abaisser au plus près du toit, ou mieux, la dévisserez.

Je le ferai d’autant plus, que ce conseil vient de vous, mon cher Hon-Sépa…

Sauf que sa voiture n’a pas d’antenne visible… Mais moi, je le ferai !

Vous êtes parfait, Gipeurien…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires