Nous sommes à peine entrés dans une lutte sans merci contre le Coronavirus, qu’il y en a, déjà, qui ne peuvent s’empêcher de dézinguer. Lui, est sorti du bois ! Je m’explique : le Président, des ministres et le Premier d’entre eux, la Direction Générale de la Santé, un grand ponte de la médecine, d’autres, chacun d’eux représente une cible privilégiée. Attaqués par Lui. Parce que Lui, il sait. Parce que, Lui, il n’aurait pas fait comme ci, mais comme ça. Lui pense, depuis le début, que. Alors, Lui, ne dirait pas ça, mais ci. Lui, se connaît. Lui a appris, donc il applique ce qu’on lui a appris. Mais, Lui, éternel insatisfait, souvent arrogant, sait qu’il vaut mieux que ça. Lui n’a jamais varié d’un pouce. Lui, sait ce qu’il faut dire. Lui, sait ce qu’il faut faire. Lui, il n’aurait jamais, il aurait toujours…  Après !

Heu, de qui parlez-vous, Gipeurien ?

De Lui, qui n’est autre que lui, elle, eux, vous, moi ! Enfin, quelques-uns, bien sûr, pas tous…

Heureusement. Et vous voulez nous faire passer un message ?

La France traverse une de ces pires histoires dans son Histoire. Tout le monde dit : serrons les rangs, soyons groupés, soyons un peuple uni !

D’ailleurs, parallèlement, ce qui est symptomatique actuellement, c’est ce mot d’ordre, véritable slogan, qui restera à jamais, la marque de cette guerre : « Restez chez vous !« …

Quel contraste ! Pourvu que ces trois mots, ne soient pas dévoyés après…

Ils le seront, et vous le savez bien. Les salauds comme les cons, sont en embuscade ! 

Sauf, si ce Coronavirus modifie les gens ! Ne me dîtes pas, qu’il n’y aura pas un avant/après. Ne me dîtes pas que la traversée que nous effectuons en ce moment, tous, les bien portants, les cas déclarés, les malades, les soignants, ne me dîtes pas qu’on va ressortir de là, la fleur au fusil, que nombre d’entre nous sont morts, meurent et vont mourir, pour rien ? Ce serait à désespérer de tout !

Pardonnez-moi, Gipeurien, sans aller si loin, les attentats, ceux commis entre 1995 et 2015, les Lui, après, n’ont-ils pas défiguré l’unité nationale ? Plus léger : qu’est devenue la France soudée de 98 ? Après, les Lui de notre France Black-Blanc-Beur, ne sont-ils pas passés par là ?

Oui, mais, là, pour revenir au présent, nous sommes devant une situation i-ni-ma-gi-nable ! Et nous ne sommes encore que, dans la première phase. La vague du Tsunami Covid-19 vient tout juste de retomber, de toute sa hauteur. Maintenant, elle s’étale littéralement. Elle emporte tout sur son passage. Jusqu’où va-t-elle aller ? Quand va-t-elle s’arrêter ? Alors, toutes ces attaques, les masques, les tests, la chloroquine, cette plainte déposée contre le Premier Ministre et Madame Buzin, il est là, mon message : est-ce bien le moment ? Non mais, un peu de tenue, un minimum de décence, un soupçon d’intelligence ! Est-ce le bon moment, pour taper l’autre ? Est-ce le moment d’aller déposer une plainte ? Ces toubibs qui croient engager un combat utile, n’ont-ils vraiment, mais vraiment, rien d’autre à faire, que de prendre du temps pour déposer une plainte ? Ils ne se font qu’un coup de Pub, oui ! Sauf que la Pub, quand on ne la connaît pas, très vite, elle se retourne contre vous… 

Vous savez, Gipeurien, comme tout le monde, les Lui laisseront une trace de leur passage sur Terre. Mais, une trace à l’encre sympathique. Les Lui, laisseront une page blanche… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires