Ciara a fait des siennes…

La tempête qui vient de passer ?

Oui, quoi d’autre ? Pourtant, la Gendarmerie Nationale avait fixé les règles :

– limitez vos déplacements,
– rangez ou fixez ce qui pourrait être emporté par le vent,
– rentrez vos animaux domestiques,
– fermez portes et volets,
– évitez de sortir de chez vous.

Des Préfectures avaient bien précisé depuis vendredi, de ne « pas se promener en bord de mer » ou « ne pas pratiquer d’activité nautique »…

Mais, il n’y a rien à faire, au point que des membres de la SNSM Nord, ont piqué leur coup de gueule, sur la Côte d’Opale ! Faut-il rappeler – oui, il le faut – que trois de leurs camarades sauveteurs, sont morts en allant porter secours à un bateau de pêche, en pleine tempête, en juin dernier !

Qu’est-ce qu’ils ont dans le crâne ? À chaque fois, il faut des rappels à l’ordre, dire et redire ce qu’il y a lieu de ne pas faire : les amateurs de planches de tout poil, les promeneurs…

En plus, accompagnés de leurs bambins, comme s’ils allaient assister à un spectacle, voir Guignol ou s’installer pour la première d’un épisode de Peppa Pig…

Tous ces inconscients de la vague. Mais, que faut-il faire pour qu’ils comprennent ?

Ce type d’épisode dur, de déchaînement des éléments est appelé à se reproduire, de plus en plus souvent. Je pense qu’il va falloir se décider à prendre à bras le corps l’information sur ce genre d’événement. Il va falloir, mener des actions pour inciter, voire former les gens à la veille active, en matière de prévention. Il va falloir que, dans ce Pays, on prenne enfin très au sérieux ce qu’est la Culture du Risque. La faire entrer dans les esprits de tous ! Entamer de vrais programmes de Communication au Risque. Les tempêtes, les inondations, les incendies, été comme hiver – voyez ce qu’il se passe en Corse, encore actuellement, avec ces queues de feux qui surgissent de je ne sais d’où – vont se multiplier. Le changement climatique est en progression rapide. Ce n’est plus au conditionnel. Il a accéléré. Nous y sommes…

Mais, c’est effrayant…

Effrayant, je ne sais pas, je dirais plutôt, encore maintenant, angoissant. L’effrayant, viendra réellement, si l’on ne fait rien de plus, avec la montée des eaux, lié au réchauffement et qui entraînera des situations dramatiques de longue durée, type sécheresse et transformations côtières d’envergure. 2100 n’est plus si loin, or, c’est, d’ores et déjà, un marqueur retenu comme sensible, dans l’évolution du climat sur notre Terre…

Le Président s’exprime aujourd’hui…

Avec la Mer de Glace ou ce qu’il en reste, en guise de décor !

Symbole, qui devrait en faire réfléchir plus d’un…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires